Châteaux et palais

Voyagez au cœur de l’histoire de la Roumanie à travers ses châteaux et palais : la liste des châteaux et palais à ne pas rater lors de votre voyage en Roumanie.

Brasov – Le Château de Bran

Construit dans une position stratégique, sur un éperon rocheux entre 1377 et 1382, le château était avant tout une forteresse remplissant la fonction de défendre le chemin commercial qui reliait Brasov (en Transylvanie) à Targoviste (en Valachie). Le château est associé à la légende de Dracula, seulement parce que le prince Vlad Tepes l’avait utilisé comme refuge et point de départ dans ses incursions militaires contre les Turcs. Par contre, dans les temps modernes, le château était lieu de villégiature royale, et fut habité par la reine Marie après 1920, qui a apporté sa touche personnelle à la restauration. A présent, le château Bran abrite un musée d’art féodal avec des intéressantes collections d’armes, armures et mobilier.

Bucarest – Le Palais du Parlement

Célèbre, mais controversé, l’édifice de «La Maison du Peuple» (nom originel) a été construit sous le régime Ceausescu, entre 1984 et 1989. Il est à présent le plus lourd bâtiment au monde. Visitez : Le Palais du Parlement de Bucarest

Hunedoara – Le château des Corvin (ou Corvinesti)

Joyau de l’art gothique en Transylvanie, avec des influences Renaissance et Baroque, le château fut érigé en XIVe s sur l’emplacement d’un castrum romain et amplifié et remanié au XVe et XVIe s. En 1409, le roi hongrois Sigismond de Luxembourg offre le château avec 40 villages avoisinants au prince roumain Voicu, père de Iancu de Hunedoara et grand père de Matei Corvin, devenu roi d’Hongrie. Les plus élégantes et raffinées sont la Salle de la Diète (Parlement de la Transylvanie médiévale) et la Salle des Chevaliers. A présent, le château des Corvin abrite un musée d’art féodal.

Sinaia – Le Château Peles

Construit entre 1875 et 1883, mais décoré jusqu’en 1914, le château fut conçu par le premier roi roumain Charles Ier, comme résidence secondaire de la famille royale. Entouré d’un superbe parc paysager, le château de conte de fées rappelle les châteaux bavarois, avec son style de Renaissance allemande. Le roi était un collectionneur passionné (importantes collections d’armes et de livres) et la reine une grande protectrice des arts (Elisabeth écrivait des poésies sous le nom de Carmen Silva). Les 160 pièces impressionnent par la richesse et la diversité de styles (Renaissance italienne, Baroque, Rococo, hispano-mauresque) et décorations: boiseries, tapis, tapisseries, marqueterie, vitraux, miroirs, mobilier, etc. Le château fut l’un des premiers d’Europe doté de toutes les facilités modernes (chauffage central, électricité, eau courante).

Sinaia – Le Château Pelisor Edifié entre 1899 et 1903, Pelisor (qui signifie en roumain «le petit Peles») se trouvait à la limite entre un château et une grande villa. Aménagé selon les goûts de la reine Marie (petite fille de la reine Victoria du Royaume Uni), la décoration raffinée mêle Art Nouveau, éléments byzantins et celtiques.