Dacia 500 Lastun

Une voiture peu connue par les Roumains, surtout par les jeunes. Un projet ambitieux à l’époque respective…

La Dacia 500, appelée aussi Lastun n’a rien à voir avec l’usine de Pitesti. Seulement le nom de Dacia est commun. Dans les années ’80, le Ministère de l’Industrie et des Constructions de Voitures a reçu l’ordre (venant de Ceausescu) de réaliser une voiture petite, économique pour le trafic urbain, ayant les caractéristiques suivantes : capacité 2+2 personnes (des familles composées de 2 adultes et 2 enfants), vitesse maximum de 70 Km/h, essence, 2-3 l / 100 km.

On a réalisé une automobile petite, dont la carrosserie était composé de résineux, donc un avantage contre la corrosion.

Après plusieurs tests, on a choisi un moteur de 2 cylindres, 499 cmc, 22.5 cp (chevaux puissance), consommation 3.3 l / 100 Km et une vitesse maximum de 106km/h !

La fabrication se faisait à Timisoara. Après quelques années, la production a été arrêtée à cause du manque de fiabilité de ce modèle.

En 1989, l’usine a été fermée.

C’est dommage parce que c’était une vraie chance pour les Roumains de produire une petite voiture destinée aux agglomérations urbaines.

Une voiture peu connue par les Roumains, surtout par les jeunes. Un projet ambitieux à l’époque respective…

La Dacia 500, appelée aussi Lastun n’a rien à voir avec l’usine de Pitesti. Seulement le nom de Dacia est commun. Dans les années ’80, le Ministère de l’Industrie et des Constructions de Voitures a reçu l’ordre (venant de Ceausescu) de réaliser une voiture petite, économique pour le trafic urbain, ayant les caractéristiques suivantes : capacité 2+2 personnes (des familles composées de 2 adultes et 2 enfants), vitesse maximum de 70 Km/h, essence, 2-3 l / 100 km.

On a réalisé une automobile petite, dont la carrosserie était composé de résineux, donc un avantage contre la corrosion.

Après plusieurs tests, on a choisi un moteur de 2 cylindres, 499 cmc, 22.5 cp (chevaux puissance), consommation 3.3 l / 100 Km et une vitesse maximum de 106km/h !

La fabrication se faisait à Timisoara. Après quelques années, la production a été arrêtée à cause du manque de fiabilité de ce modèle.

En 1989, l’usine a été fermée.

C’est dommage parce que c’était une vraie chance pour les Roumains de produire une petite voiture destinée aux agglomérations urbaines.

Ce qui est intéressant, c’est le modèle Lada 1111 OKA qui est presque identique ! et la question évidente : qui a copié qui ?

Ce qui est intéressant, c’est le modèle Lada 1111 OKA qui est presque identique ! et la question évidente : qui a copié qui ?

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .