Cités médiévales

Le Moyen Age roumain a un caractère spécial. En raison des conditions historiques, étroitement liées à celles sociales et économiques, le début et la fin du Moyen Age sur le territoire de notre pays avaient été un peu décalés par rapport à la situation de l’Europe Occidentale. Cependant, il convient de souligner le fait que le développement du Moyen Age, aux Pays Roumains, bien que ceux-ci fussent séparés du point de vue politique, a beaucoup d’éléments communs, conduisant à l’idée d’unité spirituelle de l’espace.  

Alba Iulia – première mention en 1097
Avec une histoire millénaire (civilisation néolithique du Ve mil. av. J-C, ville dace au nom de Tharmis et puis colonie romaine Apulum), Alba Iulia est la capitale historique de la région de Transylvanie. Le dernier et le plus important événement de l’histoire nationale déroulé à Alba Iulia a été la Grande Assemblée Nationale du 1 er décembre 1918 qui a proclamé l’union de toutes les provinces roumaines dans la Roumanie Grande.
A voir absolument : – la cathédrale catholique «Saint Michel», construite en XIIIe s, mais restaurée en XVIIe s.
– la cathédrale orthodoxe de la «Réunion de la Nation».
– la citadelle «Alba Carolina» édifiée en style Vauban entre 1714-1733.
– le palais princier (XIIIe-XVIIIe s.), ancienne résidence des princes régnant en Transylvanie.
– la Bibliothèque Batthyaneum, qui abrite environ 1230 manuscrits et livres d’avant l’an 1500, dont quelques unes uniques au monde («Codex aureus» du VIIIe s.).
– le Musée de l’Union, avec une considérable collection d’antiquités romaines et ethnographique.
Baia Mare – première mention en 1327
La plus grande ville de la région de Maramures, Baia Mare était au Moyen Age un important centre artisanal et marchand, mais sa prospérité venait surtout de l’exploitation des mines d’or. A voir absolument :
– les fragments des remparts de la citadelle du XVe s.
– la Tour «Etienne» (1445-1468) qui mesure 50 m de haut.
– l’église catholique «Saint Antoine» (1402).
– l’église de la «Sainte Trinité», en style baroque.
– le Musée de Minéralogie, qui renferme une très riche et variée collection de fleurs de mine.
Bistrita – première mention en 1264
Bien que le périmètre de la ville était un foyer de civilisation néolithique et de l’âge du bronze, Bistrita est plutôt connue comme une des 7 villes fondées par les Saxons en Transylvanie.
A voir absolument :
– les vestiges des remparts de la citadelle (1465-1575).
– l’église orthodoxe (1270-1280), avec des fresques du XIVe s.
– l’église évangélique en style gothique du XIVe s.
– les édifices civils des XVe et XVIe s.
– l’ensemble commercial Sugalete (XVe-XVIIe s.).
Fagaras – première mention en 1291
La citadelle en bois du 1310 sera amplifiée et reconstruite ultérieurement (XVe-XVIIe s.) sur un plan quadrilatère aux tours polygonaux dans les angles, et dotée d’une fortification en brique de style Vauban.
Medias – première mention en 1267
Puissant centre marchand et artisanal du Moyen Age, Medias reçoit des colons allemands en 1317, mais la ville a une ancienne histoire (nécropole celte du IVe s. av. J-C et puis localité dace des IIIe-IIe s. av. J-C).
A voir absolument : – les remparts de la cité médiévale construits en 1480-1534, avec des tours de défense.
– l’église évangélique «Sainte Marguerite» (XIVe-XVe s.) possède des fresques gothiques de l’an 1500 et un autel à polyptique.
– l’église franciscaine (1444).
– les Maisons: Paroissiale, «Krug», «Sculler», «Rosenauer».
– l’ancien Hôtel de Ville.
Sighisoara – première mention en 1224
Les découvertes archéologiques (objets divers, armes, outils, ustensiles, céramique) révèlent que la région où se trouve la ville d’aujourd’hui a été un important foyer de civilisation de l’époque néolithique, de l’âge du bronze (XVIe-XIIIe s. av. J-C) et plus tard castre romain (IIe-IVe s.). Les colons Saxons construisent en plusieurs étapes la citadelle médiévale de Sighisoara (XIIe-XIVe s.): magnifique ensemble d’architecture militaire et religieuse classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
A voir absolument :
– l’enceinte fortifiée de 14 tours (XIVe-XVIIe s.), dont 9 existent encore, le plus monumental étant la Tour de l’Horloge où se tenait le conseil de la ville et qui abrite à présent le Musée d’Histoire.
– la Place de la Cité.
– la maison natale de Vlad l’Empaleur.
– la maison au Cerf.
– la maison «vénitienne» .
– l’escalier de l’Ecole.
– l’église de la Colline, construite en 3 étapes (XIIe-XVe s.).
– l’église du monastère des dominicains (XIIIe-XVe s.).
– l’église évangélique (1500).
Targoviste – première mention en 1396
Résidence princière de la Valachie du 1396 au 1459, la ville était un important centre politique, culturel et spirituel de la région. A voir absolument :
– l’ensemble de la cour princière, bâtie en XIVe s. et agrandie jusqu’au XVIIe s, avec la tour de Chindia (XVe s.) et l’église princière (1583-1585) – chef-d’ouvre de l’art religieux de la Valachie.
– l’église Stelea.
– l’église du monastère Dealu (XVIe s.).