revenir page index
 

Il était une fois, l’association Arbre de Joie…

 

« L’ARBRE de JOIE » est situé à PURCARENI à 15 kms de BRASOV, et fait partie avec Zizin et Carpinis, de la commune de Târlungeni, soit 4 villages aux caractéristiques quasi-identiques (agriculture et emploi en ville), représentant un ensemble d’environ 7500 habitants . Purcareni “la belle”, est un agréable et joli village en été comme en hiver, situé en bout de route, au creux des collines, ce qui lui garantit une certaine sérénité.

Purcareni faisait partie des milliers de villages roumains condamnés par la “systématisation”, programme de destruction inventé par le “Génie des Carpates”, le dictateur Ceausescu, pour faire place aux “cités de l’Homme Nouveau”... Dans le cadre de l’ “Opération Villages Roumains” lancée de Belgique fin 1988 - début 1989 pour protéger les-dits villages, PURC A RENI a été adopté par la commune de Veyrier-du-Lac, près d’Annecy 74-FR. A l’ouverture des frontières, après les “évènements” de décembre 1989, un petit groupe envoyé par la commune de Veyrier (dont Maylis Cazaumayou) a fait partie des premiers étrangers entrant en Roumanie. Des liens chaleureux se sont immédiatement tissés et l’association “Veyrier-Purcareni” a été créée. L’aide humanitaire a rapidement fait place à une recherche de ce qu’il était possible et efficace de faire ensemble en se servant des connaissances et des techniques des uns et des autres afin de travailler au développement global du village dans une perspective durable. Après une longue période de maturation, les villages ont été jumelés au cours de cérémonies solennelles en juillet 1996 à Veyrier-du-Lac, et en juin 1997 à Purcareni, le tout sous l’égide de l’Union Européenne.

Dès janvier 1990, l’installation quasi-permanente dans le village de la française Maylis Cazaumayou, a permis de faciliter la coordination, la compréhension mutuelle entre les protagonistes, d’assurer la pérennité des relations, de rendre les liens plus solides et les actions plus efficaces en respectant les véritables besoins et possibilités des différentes parties (comme la rénovation des écoles). Sous son impulsion, un groupe plus large d’amis de France et de l’étranger a souhaité créer, en 1995, une structure s’occupant plus spécialement des enfants et des jeunes par l’information, l’éducation, l’apprentissage , la culture; ainsi est née l’association “Arbre de Joie”.

Pour répondre à la dynamique créée par Arbre de Joie-Fr et sous son patronage, des jeunes de Purcareni et Zizin ont fondé en janvier 96, l’association “Copacul Bucuriei” (en roumain) - “Örömfa” (en magyar), association-soeur d’Arbre de Joie-Fr. Elle est la déléguée d’ADJ-Fr sur place à Purcareni. Les 2 associations vivent en symbiose et sont interdépendantes. Sur les mêmes bases, CBO cherche à accélérer la prise de conscience et la responsabilisation des générations montantes. En plus de différentes animations ponctuelles pour les enfants, l’association a réalisé et réalise de nombreuses actions variées avec l’aide de diverses Fondations. (Soros, Fondation de France, de la Francophonie, U.E., UNESCO, ANBER, JMA etc...)

Au long des années, Maylis Cazaumayou et Vilma MÁTYÁS ont animé ces activités : cours de langue, de sports, groupe de danses traditionnelles, Ecole de Musique, spectacles, stages en France, aide financière pour le transport des lycéens etc… et depuis 1998, le tourisme rural : une douzaine de gîtes chez l’habitant agréés et vantés par différents guides dont le Guide du Routard, le Guide Bleu Evasion Hachette, ont été mis sur pied, agréés par le Ministère du Tourisme, nés du Retea Turistica d’Opération Villages Roumains et se rattachant aussi au “Réseau Vert” de Via Carpathica. Ils sont désormais autonomes et hébergés sur notre site à la page « Séjours Touristiques ». Cela représente une fréquentation des villages de plus ou moins 700 voyageurs occidentaux par an.

Rendez-vous pour plus de détails sur l’histoire à part des déjà 17 années de ce riche lien franco-roumano-magyar sur nos sites : www.arbredejoie.org et www.etnikart.eu

 
   
article mis a disposition par Maylis Cazaumayou
 

 

Copyright EnRoumanie - 2006